13/10/2020

affiche tricot mediatheque.jpg


 Projet à la médiathèque, qui peut faire bouger un peu le village par la suite. 
 
Arlette Chevaillier tricote. Et elle tricote sa vie et celle de ses petits-enfants par l'intermédiaire de carrés qu'elle crée et assemble. Son âme d'artiste l'a amenée à concevoir une couverture/tenture qui raconte la vie de ses grands-parents au travers de leur migration (d'Espagne en Afrique du Nord) 
Les migrants, on connaît ! pas un seul journal imprimé ou télévisé n'y échappe. Cette couverture peut amener chacun à parler de nos propres migrations, que ce soit du village d'à côté vers notre propre lieu de vie (mariage, travail...) ou que ce soit de beaucoup plus loin.
 
Dans un premier temps, et pour rassembler, créer un lieu d'échange et de partage, (avec toutes les mesures de précaution qu'impose la pandémie actuelle !) Nous invitons la population tricoteuse à se manifester au travers de la réalisation de carrés de tricots. 
 
Ensuite, il y aura l'exposition-migrations en mars à la médiathèque d'où partirait, après une conférence d'Arlette sur le pourquoi de cette oeuvre, un projet de tenture commune, racontant la vie de notre village (mais chut pour l'instant on n'en parle pas !) qui pourrait être exposée en mairie ou ailleurs lors de la fête communale.... Il est question de faire remonter les souvenirs du village, par tout autre moyen aussi, photos films... 
Bref un gros projet, et beaucoup de travail, mais qui rassemble et nous enracine dans notre terroir !
 
D'où ce mot qui vous informe du tractage dans les boîtes aux lettres du flyer ci-joint. 
 
bien tricotement vôtre
 
Bénédicte, et l'équipe de la Médiathèque

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.